Déjà délabrée, la piste du stade Pater aura encore subi les assauts extérieurs de la mise en place des festivités de l’Eglise Mormone. Comme en 2008 2009 où le stade Pater avait été recouvert de terre pour donner place à un super cross, cette année c’est comme souvent la mise en place des festivités qui se déroulent à Pater qui aura surement eu raison du peu qu’il restait de la piste sur laquelle  s’est déroulée la ronde de voitures et camionnettes ainsi que l’installation de tribunes. Une drôle de manière de préserver ce qui pouvait encore l’être, comme un sorte de politique de la terre brûlée, lorsque l’on sait qu’il avait fallu que le territoire paye plus de 150 millions suite à l’hérésie du super cross. La saison prochaine s’annonce donc plus que problématique pour les nombreux athlètes des clubs qui s’entrainent à Pater.