Cet article sera le 1er d’une série consacrée à l’athlétisme des années 60 à 2000. Tirés du livre de Bernard Boyer, ils traiteront de l’évolution de l’athlétisme Polynésien sur 40 ans.Après la 2éme guerre mondiale, c’est sous l’égide de la Fédération Générale des Sociétés Sportives des Etablissements Français de l’Océanie du Docteur Pierre Cassiau que vont se dérouler les compétitions d’athlétisme sur la piste en herbe du stade Willy Bambridge à Tipaerui.

En 1962 Georges et Charlotte Catros, enseignants d’EPS et passionnés, vont donner l’élan nécessaire à la pratique régulière de l’athlétisme de compétition, tant au niveau scolaire que civil. Il faut dire que la proximité des premiers Jeux du Pacifique (Suva , Fidji, 1963) a alors constitué un objectif des plus attrayants.

Il faudra attendre une petite décennie pour que la structuration, indispensable au bon développement de cette discipline olympique, s’effectue sous l’autorité du Comité Territorial des sports, créé en 1971.

Dés lors, des ligues voient le jour dans plusieurs disciplines, et le 23 mai 1971, c’est au tour de la ligue Régionale D’athlétisme de Polynésie Française de faire son apparition. Saturnin Cabral en est le 1er président et Gaston Gooding lui succède en 1973. En 1975, c’est James Ellacott qui préside aux destinées de la ligue jusqu’en 1979. Jean-Yves Bambridge en devient le 4ème président en 1980.

En 1987, la ligue régionale d’athlétisme de Polynésie Française est dissoute pour faire place à la Fédération d’athlétisme de Polynésie Française (FAPF).

En octobre 1989, en application d’une délibération de juin 1988 de l’Assemblée Territoriale, la fédération d’athlétisme de Polynésie Française se transforme en Fédération Tahitienne d’athlétisme (FTA). En septembre 1993, la FTA, devient membre de plein droit de l’IAAF, la fédération Internationale d’Athlétisme.

En septembre 1995, la FTA est dissoute après sa mise en liquidation judiciaire.
La fédération d’Athlétisme de Tahiti et des Iles (FATI) est créée en avril 1996. Cette nouvelle structure fédérale a pour président Patrick Teriierooiterai qui succède à Jean-Yves Bambridge, aprés plus de 15ans de mandature de ce dernier. En mars 2000 Titaua Maurin devient présidente de la FATI.

En juin 2001, la FATI se transforme à nouveau en Fédération d’athlétisme de Polynésie Française (FAPF) et ce jusqu’à nos jours.

Bernard Boyer